Histoire de sa création

L’association et la Rose

En juin 2016, Myriam apprend qu’elle est victime du cancer du sein Ă  un stade avancĂ©. Il s’est dĂ©clarĂ© depuis au moins 9 ans selon son oncologue. Pourtant 3 ans et 1 ans avant cette dramatique nouvelle, elle avait demandĂ© un dĂ©pistage. Son gynĂ©cologue, aprĂšs palpation des seins, n’aura alors trouvĂ© aucun motif valable pour rĂ©pondre favorablement Ă  cette requĂȘte et dissuadera cette jeune femme vaudoise de 42 ans de procĂ©der Ă  une mammographie. Il suit en cela le protocole en vigueur en Suisse.

nĂ©e de cette prise de conscience de difficultĂ© d’accĂšs au dĂ©pistage du cancer du sein pour les jeunes femmes en Suisse : encourager la prĂ©vention et le dĂ©pistage prĂ©coce du cancer du sein est pour l’association l’une des meilleures façons de combattre cet insidieux flĂ©au, de minimiser les risques et sĂ©quelles encourus et ce de maniĂšre Ă©conomique.

Myriam lutte et survit au cancer mĂ©tastasĂ©. Ses jeunes enfants et le soutien de son mari la retiennent Ă  la vie. Son rĂȘve, tout au long des Ă©preuves est de retourner dans l’immensitĂ© de l’eau et de nager, nager, nager.

La TraversĂ©e du LĂ©man le 18.08.18, la grande flotte de l’espoir, est l’acte fondateur de assurĂ©e par 250 bĂ©nĂ©voles, nageurs, navigateurs, infirmiers et sauveteurs.

«La solidarité et le soutien dont les participants ont eu besoin pour relever cette épreuve est un hommage au parcours long et douloureux que des dizaines de milliers de femmes, et leurs proches, doivent affronter chaque année en Suisse pour lutter contre le cancer du sein. »

Myriam Lejeune, PrĂ©sidente de L’aiMant Rose

«Vous montrez avec cet Ă©vĂšnement sportif insolite Ă  travers le LĂ©man que la vie peut ĂȘtre plus forte que la maladie . »

2018 – Pierre Yves Maillard, Chef du DĂ©partement de la santĂ© et de l’action sociale

Membres fondatrices

Ariane, Katia, Naama, Myriam, Magalie, Lynn, Sophie