Historique

En juin 2016, M apprend qu’elle est victime du cancer du sein à un stade très avancé. Il s’est déclaré depuis au moins 9 ans selon son oncologue. Pourtant 3 ans et 1 ans avant cette dramatique nouvelle, elle avait demandé un dépistage. Son gynécologue, après palpation des seins, n’aura alors trouvé aucun motif valable pour répondre favorablement à cette requête et dissuadera cette jeune femme vaudoise de 42 ans de procéder à une mammographie. Il suit en cela le protocole en vigueur en Suisse.

M lutte et survit au cancer multi métastasé, malgré la gravité de son état et des séquelles. Ses jeunes enfants et le soutien de son mari la retiennent à la vie. Son rêve, tout au long des épreuves est de retourner dans l’immensité de l’eau et de nager, nager, nager.

Alors nous nagerons le 18.08.18 à travers le lac Léman pour M et pour toutes les autres femmes, afin que dans un avenir très proche plus aucune femme en Suisse ne puisse se voir refuser à sa demande un dépistage gratuit du cancer du sein avant 50 ans même si l’auscultation ne révèle pas de grosseur suspecte sous la palpation.

Cette petite fille ne sait pas encore pour sa maman.